Danse
CAR/MEN
Chorégraphie Philippe Lafeuille / Cie Chicos Mambo

Vendredi 20 mars 2020 à 20h00

Après le loufoque et voluptueux TUTU, la compagnie Chicos Mambo revient au Grand Angle avec sa nouvelle création, CAR/MEN.

Comment aborder une telle icône, figure référence du théâtre mille fois revisitée ? En proposant une fantaisie iberochorégraphique ! Opéra ou ballet, contemporain ou flamenco, comique ou tragique, féminin ou masculin, artisanal ou numérique... CAR/MEN est un peu de tout ça et beaucoup plus. Une rencontre improbable entre un chanteur, des danseurs masculins et un éternel féminin. Une Carmen en mouvement par des corps dansants, une voix, des mots et la musique pour que le voyage au pays de Carmen puisse commencer... Et bien sûr l’inévitable Bizet.

Dans ce CAR/MEN, se côtoient l’humour, le théâtre, le chant, le clown, le théâtre d’objets et la vidéo. Une Carmen 2.0 Toréro !

Rencontre entre les artistes et le public, à l’issue de la représentation

Conseillé à partir de 8 ans
Durée : 1h20. Salle numérotée
Tarifs : Plein tarif : 28€ Réduit : 25€
JED : 15€ Enfant : 12€
Abo. : 20€ Abo. JED : 12€

Conception / Chorégraphie : Philippe Lafeuille
Danseurs : François Auger, Antonin « Tonbee » Cattaruzza, Phanuel Erdmann, Pierre Emmanuel Langry, Adrien Picaut, Julien Mercier, Samir M’Kirech, Stéphane Vitrano
Chanteur : Antonio Macipe
Car/menologue : Romain Compingt
Conception lumières : Dominique Mabileau, assistée d’Armand Coutant
Bande son : Antisten
Création costumes : Corinne Petitpierre, assistée d’Anne Tesson
Régisseur Plateau : Victor Valette
Habilleuse : Cécile Flamand
Régie : Armand Coutant
Cie La feuille d’Automne : Françoise Empio, Matthieu Salas

Conférence Carmen, de l’opéra-comique aux ballets, animée par Florence Poudru, historienne de la danse, le 20 mars à 18h30 (Grand Angle). Le succès que Bizet n’a pas eu le temps de savourer est également un ballet à part entière grâce à Roland Petit. Depuis, les versions contemporaines se multiplient : Matthew Bourne et Jiři Kylián ont signé des versions de Carmen, sans oublier celles d’Antonio Gadès et de Mats Ek plus proche de Mérimée.